jeudi 19 juillet 2018

Perles d'avocats

AVOCAT: Docteur, avant de faire votre autopsie, avez-vous vérifié le pouls
TÉMOIN: Non.
AVOCAT: Avez- vous vérifié la pression sanguine ?
TÉMOIN: Non.
AVOCAT: Avez-vous vérifié s'il respirait
TÉMOIN: Non.
AVOCAT: Alors, il est possible que le patient ait été vivant quand vous
avez commencé l'autopsie
TÉMOIN: Non.
AVOCAT: Comment pouvez-vous en être certain, Docteur ?
TÉMOIN: Parce que son cerveau était sur mon bureau dans un bocal.
AVOCAT: Mais le patient ne pouvait-il quand même pas être encore en vie?
TÉMOIN: Maintenant que j'y pense, il est possible qu'il soit encore en vie, en train d'exercer le métier d'avocat quelque part.

***

AVOCAT: Quel est le jour de votre anniversaire
TÉMOIN: 15 juillet.
AVOCAT: Quelle année
TÉMOIN: Chaque année.

***

AVOCAT: Cette maladie, affecte-t-elle vraiment votre ùémoire ?
TÉMOIN: Oui.
AVOCAT: Et de quelle manière cela affecte-t-il votre mémoire
TÉMOIN: J'ai oublié.
AVOCAT: Vous avez oublié...Pouvez-vous nous donner un exemple de ce que vous avez oublié

***

AVOCAT: Quelle fut la première chose que votre mari vous a dit quand il s'est réveillé ce matin-là
TÉMOIN: Il a dit 'Où suis-je Cathy ?'
AVOCAT: Et pourquoi cela vous a-t-il mis en colère ?
TÉMOIN: Mon nom est Susan.

***

AVOCAT: Et à quel endroit a eu lieu l'accident
TÉMOIN: Approximativement au kilomètre 499.
AVOCAT: Et ou se trouve le kilomètre 499
TÉMOIN: Probablement entre les kilomètres 498 et 500.

***

AVOCAT: A quelle distance étaient les véhicules au moment de la collision

***

AVOCAT: Vous étiez là jusqu'à ce que vous partiez, est-ce exact?

***

AVOCAT: Docteur, combien d'autopsies avez-vous effectuées sur des morts?
TEMOIN: Toutes mes autopsies on été effectuées sur des morts.

***

AVOCAT: Vous souvenez-vous ? quelle heure vous avez examiné le corps?
TÉMOIN: L'autopsie a commencé vers 20h30.
AVOCAT: Et Mr. Dennington était mort à cette heure?
TÉMOIN: Non, il était assis sur la table à se demander pourquoi je l'autopsiais

samedi 16 juin 2018

Echec du G7


" Ecoute Donald, tu peux perdre une carte bleue, mais tu peux pas perdre 15 cartes… Tu peux perdre 2 cartes bleues mais tu peux pas perdre 15 cartes…(…) Tu peux perdre 15 cartes mais tu peux pas perdre 15 cartes…Ah si tu peux ! "

vendredi 15 juin 2018

Kim & Donald



Je ne lancerai pas de bombe sur mon camarade
Je ne lancerai pas de bombe sur mon camarade
Je ne lancerai pas de bombe sur mon camarade
Je ne lancerai pas de bombe sur mon camarade
Je ne lancerai pas de bombe sur mon camarade
Je ne lancerai pas

jeudi 14 juin 2018

Pêcheur alsacien

Il pleuvait à verse ce jour-là, et une grande flaque s'était formée devant la winstub d'Oberschaeffolsheim le Haut.
Un vieillard alsacien était là, sous la pluie, avec une canne et une ficelle pendue dans la flaque.

Un touriste, parisien de surcroît, touché par ce qu'il voyait, l'approcha et lui demanda ce qu'il faisait là, sous cette pluie battante : «Je pêche » répondit le vieil alsacien, tout simplement.

Pauvre bougre, pensa le brave touriste parisien, qui invita aussitôt le vieillard à l'accompagner dans la winstub pour se sécher au chaud et prendre une boisson.

Alors qu'ils buvaient leur gewurtztraminer à petites gorgées, le gentil touriste, pensant faire plaisir au vieillard, lui demanda, un peu ironique :
« Et alors, vous en avez attrapé combien, depuis ce matin ? »

« Vous êtes le huitième » répondit le vieil alsacien, avec un grand sourire…

mercredi 7 mars 2018

Google Pizza

Nous sommes en l'an 2030 et Michel H. commande une pizza …

– Allo, Giovanni Pizza ?
– Non Monsieur, c'est Google Pizza
– Ah je me suis trompé de numéro ?
– Non Monsieur, Google a racheté la pizzeria.
– Ok, prenez ma commande donc
– Bien Monsieur, vous prenez comme d'habitude ?
– Comme d'habitude ? Mais vous me connaissez ?
– Compte tenu de votre numéro de téléphone qui s'affiche ici, vous avez commandé ces 12 dernières fois une pizza 3 fromages avec supplément chorizo.
– Ok, c'est exact….
– Puis je vous suggérer de prendre cette fois la pizza avec fenouil, tomate et une salade ?
– Non vraiment, j'ai horreur des légumes.
– Mais votre cholestérol n'est pas brillant…
– Comment vous le savez ?!
– Par vos emails et historique Chrome, nous avons vos résultats de test sanguins de ces 7 dernières années.
– Ok…mais je ne veux pas de cette pizza, je prends des médicaments pour traiter mon cholestérol.
– Vous ne prenez pas votre traitement suffisamment régulièrement, l'achat de la dernière boîte de 30 comprimés habituels date d'il y a 4 mois à la pharmacie Robert au 2 rue Saint Martin.
– J'en ai acheté d'autres depuis dans une autre pharmacie.
– Cela n'est pas indiqué sur votre relevé de carte bancaire.
– J'ai payé en espèces !
– Mais cela n'est pas indiqué sur votre relevé de compte bancaire, aucun retrait en espèces.
– J'ai d'autres sources de revenus ailleurs !
– Cela ne figure pas sur votre dernière déclaration d'impôts, ou alors c'est que vous avez des revenus illégaux non déclarés ?
– Bon, vous me livrez ma pizza ou bien je vais ailleurs ?
– Certainement, monsieur, toujours àvotre service, nos remarques sont uniquement destinées à vous être agréable.
Pour quelle heure doit- on la livrer ?
– Mon épouse revient de chez sa mère au Mans et rentre vers 19 heures. Disons 20 heures serait idéal.
– Puis je me permettre une suggestion, avec votre accord bien sûr ?
– Je vous écoute.
– Votre épouse ne pourra sans doute pas être à 19 heures chez vous. Il est 18 heures et elle vient d'effectuer l'achat d'une Rolex dans une bijouterie de la Baule, il y a 6 minutes.
– Comment êtes-vous au courant ?
– Elle a effectué le paiement par carte sur son compte bancaire personnel numéroté en Suisse. Elle a d'ailleurs réglé sa note d'hôtel 4 étoiles, en chambre double pour 3 jours ainsi que des repas dans des restaurants étoilés pendant la même durée, toujours avec la même carte.
– Puis je connaître la somme débitée ?
– Non monsieur, nous respectons avant tout la vie privée des gens, nous n'avons pas le droit de dévoiler ce genre de renseignements.
– ÇA SUFFIT ! J'en ai ras le cul de Google, Facebook, Twitter, … je me barre sur une île déserte SANS internet, SANS téléphone et SURTOUT personne pour m'espionner !!!
– Je comprends monsieur…mais vous devez donc refaire faire votre passeport dans ce cas car la date d'expiration est dépassée depuis 5 ans et 4 jours.

Depuis ce jour de 2030 Michel H. fait ses pizzas lui-même…

mardi 5 janvier 2016

La cigale et la fourmi (revisitée)

Il était une fois une fourmi et une cigale qui étaient de grandes copines. Pendant tout l'automne, la petite fourmi travailla sans relâche, engrangeant de la nourriture pour l'hiver. Elle ne profita ni du soleil, ni de la douce brise des belles soirées, ni des bavardages entre copains en savourant une petite bière fraîche après une journée de labeur.

Pendant ce temps, la cigale, quant à elle, faisait la fête avec ses amis dans les bars de la ville, ne gaspillant pas même une minute, chantant tout l'automne, dansant, profitant du soleil, prenant du plaisir sans se préoccuper de la mauvaise saison qui finirait bien par arriver...

Puis, lorsque vint le froid, la petite fourmi, exténuée par tout ce travail, se réfugia dans sa modeste demeure remplie de nourriture jusqu'au plafond. La porte à peine refermée, voilà que quelqu'un appelle la fourmi depuis l'extérieur. En ouvrant la porte, elle se trouve héberluée devant son amie la cigale au volant d'une Ferrari et portant un somptueux manteau de fourrure !

La Cigale lui dit :
- Bonjour mon amie ! Je vais passer l'hiver à Paris. Tu voudrais bien veiller sur ma petite maison ? 

La petite fourmi lui répondit : 
- Mais bien sûr ! Sans problème. Mais dis-moi, que t'est-il arrivé ? Où as-tu trouvé l'argent pour aller à Paris, t'acheter cette Ferrari et ce magnifique manteau ?

Et la cigale : 
- Figure-toi que je chantais dans un bar la semaine dernière et un producteur a adoré ma voix. J'ai signé un contrat pour des spectacles à Paris.

Morale : Profitez de la vie, trouvez le bon équilibre entre le travail et les loisirs, car trop travailler n'apporte des avantages que dans les fables de La Fontaine. Travaillez et profitez de la vie, car elle est unique. Si vous ne trouvez pas votre moitié d'orange, ne vous découragez pas, cherchez un demi citron, ajoutez-lui du sucre, de l'alcool, des glaçons et soyez heureux ! Et souvenez-vous de ceci : ne vivre que pour travailler fait du bien... au patrimoine du patron !

mardi 15 décembre 2015

Comment bousiller la séance de cinéma d'un film à suspense ?


Dans un cinéma où l'on joue un  policier à suspense, un spectateur entre au moment où le film vient de commencer.

Sa lampe torche à la main, l'ouvreuse le guide, éclaire chaque marche pour qu'il ne trébuche pas, et l'amène jusqu'à un fauteuil libre.

C'est trop près, vous n'auriez pas une autre place ?

Elle repart dans l'autre sens et le guide jusqu'à un nouveau siège.

Là c'est vraiment trop de côté. Il n'y a rien de plus central ?

Elle parcourt toute l'allée, repère enfin une place en plein milieu, et elle y conduit le type, qui lui donne royalement une pièce de dix centimes.

Alors elle se penche vers lui et lui dit à l'oreille :
C'est le juge l'assassin…

mardi 1 décembre 2015

Lettre ouverte à mon patron

Ne me donnez jamais du travail le matin. Attendez toujours à 4h l'après-midi et apportez-moi le tout. Le challenge du dernière minute est toujours rafraîchissant.

Si vous me donnez un travail urgent, entrez dans mon bureau et interrompez-moi toutes les 10 minutes pour savoir où je suis rendu.
Ça aide beaucoup.
Ou, encore mieux, restez derrière moi, en me distrayant à chaque fois que je tape au clavier.

Quittez toujours le bureau sans dire à personne où vous allez et quand vous reviendrez.
Ça me donne la chance d'être créatif quand quelqu'un me demande où vous êtes.

Si j'ai les bras pleins de papiers, de boîtes ou de livres, n'ouvrez surtout pas la porte pour moi.
J'ai terriblement besoin d'apprendre comment s'y prend un paraplégique pour ouvrir une porte sans ses mains.

Si vous me donnez plus d'un travail à faire, ne me dite pas lequel je dois faire en priorité.
Je vais le lire dans ma boule de cristal.

Faites votre possible pour me garder le plus tard possible.
J'adore ce bureau et je n'ai vraiment pas d'autre endroit où aller ou autre chose à faire.
Je n'ai aucune vie autre que celle de mon travail.

Si j'ai fait un travail et que vous avez apprécié, gardez ça secret.
Si vous le dites, ça pourrait mener à une promotion.

Par contre, si vous n'aimez pas le travail que j'ai fait, dites-le à tout le monde.
J'adore entendre mon nom dans les conversations du bureau.
Je suis né pour me faire rabaisser.

Si vous avez des instructions spéciales pour un travail, ne me les dites pas.
En fait, gardez-les pour quand le travail sera terminé.
Inutile de me donner de l'information utile, tout d'un coup que ça me confondrait.

Ne me présentez jamais aux gens avec lesquels vous êtes. Je n'ai pas le droit de connaître personne.
Si vous me parlez d'eux plus tard, j'utiliserai mes déductions surnaturelles pour savoir de qui vous parlez.

Ne soyez gentils avec moi que si vous me donnez un travail à faire qui a une importance capitale.
Autrement, je n'ai pas besoin de gentillesse.

Racontez-moi tous vos petits problèmes.
Personne d'autre en a et c'est tellement agréable de savoir qu'il y en a des moins malchanceux.
En particulier des problèmes du genre que vous vous êtes fait enlever trop d'argent par l'impôt sur le chèque de bonus que vous avez obtenu.

Attendez l'évaluation annuelle des employés pour me dire qu'est-ce que j'aurais dû faire pendant l'année.
Donnez-moi une performance médiocre et n'augmentez surtout pas mon salaire.
Le coût de la vie augmentera, mais ce n'est pas grave, je ne suis pas ici pour l'argent de toute façon.

mardi 24 novembre 2015

De retour au Japon


Un japonais revient d'une tournée d'inspection dans une filiale française de la société dans laquelle il travaille.

Un de ses collègues lui demande :

Alors, c'était bien la France ?

– Je ne sais pas, je n'ai pas encore fait développer les photos !

mercredi 18 novembre 2015

Une grand-mère déçoit sa petite fille assise sur ses genoux


Une petite fille sur les genoux de sa Grand mère lui demande :
- Dis mamie, ferme les yeux s'il te plaît…

- Mais pourquoi donc ?, lui demande sa grand-mère.

- Allez mamie, VAS YYYYYYYYY EEEEEUUUUHH… S'il te plaît, insiste la fillette.

- Bon d'accord, dit la grand-mère.

La grand-mère ferme les yeux, et la petite fille regarde longuement au plafond, puis elle finit par soupirer en disant tristement :

- Bah non, y a rien…

- Comment ça, il n'y a rien ??, s'inquiète la mamie .

- Ben oui, il n'y a rien, continue la petite fille le regard toujours fixé au plafond, pourtant papa dit toujours à maman que lorsque mamie fermera les yeux, un trésor tombera du ciel…